11 janvier 2015

Graphies, Lou Bouquet Prouvençaou 1823, (2)

Cf. le billet précédent. Voici la présentation du poète marseillais Gros, dont le Bouquet vient de donner quelques textes : on le voit, les frères Achard hésitent entre deux normes (bien relatives), l'une qui est de s'en tenir à la prononciation du mot notée à la française, y compris bien sûr les diphtongues (oou), l'autre qui réintroduit des signes grammaticaux, par exemple, parfois les S des pluriels, et, très régulièrement, le T étymologique de la troisième personne du passé simple...
Posté par rmerle à 10:37 - - Permalien [#]
Tags : , ,

10 janvier 2015

Graphies : lou Bouquet prouvençaou, 1823 (1)

J’évoquais récemment sur ce blog la question graphique telle qu’elle se posait concrètement à l’éditeur du Roumavagi deis Troubaires en 1853 : comment noter de façon cohérente des écrits fort divers de par leur origine dialectale et le niveau de culture de leurs auteurs ?Trente ans auparavant, la même question s’était posée aux frères Achard (bibliothécaire et imprimeur, tous deux Marseillais, fils de l’historien et lexicographe provençal) lors de la publication du premier recueil collectif de textes provençaux :Lou... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 04:19 - - Permalien [#]
Tags : , , ,
16 décembre 2014

Graphies de la langue d'Oc. Choix graphiques dans la pratique publique

J'ai évoqué ce passage délicat, vécu dès les années 1970, d'une utilisation relativement confidentielle de la graphie classique, à une utilisation publique tous azimuts.J'ai vite remarqué l'incompréhension que suscitait chez des "locuteurs naturels" la découverte sans préparation d'un texte en graphie classique, et les dégâts qui pouvaient s'ensuivre.Une expérience particulièrement intéressante a été celle de l'ouvrage Culture occitane per avançar, publié en 1977 aux Éditions sociales. Aidé par de plusieurs amis, j'avais collecté... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 05:12 - - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
25 novembre 2014

Occitan : unification, re/création ?

  "L'enjeu véritable n'est en réalité pas tant de sauver ou de défendre la dignité de langues régionales - qui, pour beaucoup, sont des dialectes locaux unifiés ou recréés artificiellement et guère plus parlés" écrivait savamment Éric Conan dans Marianne (cf. réf. dans l'article précédent). Revenons donc sur ces deux adjectifs, "unifiés", "recréés artificiellement" et, tout en laissant le journaliste à ses approximations et à ses fantasmes, essayons de voir à quoi nos adjectifs peuvent correspondre en ce qui... [Lire la suite]
17 octobre 2014

René Merle, Visions de l'idiome natal - comment orthographier ?

Visions de « l’idiome natal » à travers l’enquête impériale sur les patois (1807-1812) – Langue d’oc, catalan, francoprovençal (France, Italie, Suisse), Trabucaire, 2010   X Comment orthographier la traduction de la parabole     Répondant à l’enquête, Champollion-Figeac constate, sans état d’âme, à propos de l’Empire aux 130 départements :  « Dans les départemens réunis, un délai fatal fixé par le gouvernement a établi l'usage irrévocable de la langue française dans les actes publics,... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 06:48 - - Permalien [#]
Tags : ,
17 octobre 2014

René Merle : "La Provence revisitée", Chronique, Mesclum

  René Merle - Identité provençale ?   La Marseillaise, page Mesclum - "La Provence revisitée I" - 17 mars 2005 (cet article est le premier d’une série parue dans la page Mesclum (mars-avril 2005)   Quand la maison brûle, fou qui refuse un seau d’eau. Encore plus fou qui attise le feu. C’est pourtant ce qui se passe en matière de “langue provençale”. Un élu des Bouches-du-Rhône me parle d’un flot de lettres, pratiquement identiques, intimant aux publications départementales de refuser la graphie dite... [Lire la suite]
17 octobre 2014

René Merle : "La querelle orthographique provençale de 1852-1853 : champ d’écriture et champ social"

René Merle, Ouvrage d'Hommages à Philippe Gardy, 2014 La querelle orthographique provençale de 1852-1853 : champ d’écriture et champ social. En hommage à Philippe Gardy, dont les travaux précurseurs ont initié mes recherches, recherches dans lesquelles j’ai toujours rencontré sa sûre érudition comme son amicale et patiente attention. Faute de normes graphiques administratives ou culturelles communément reçues, les discussions à propos de l’orthographe ont toujours accompagné la publication en provençal, en particulier celle... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 04:51 - - Permalien [#]
Tags : , , ,
16 octobre 2014

René Merle : "Dupont - Cascayoun, 1870"

Des amis occitanistes s'étonnent parfois de mon obstination à donner des textes provençaux d'époque dans leur graphie originale, et non en graphie classique, qui serait bien plus commodément lisible par les initiés. Ma réponse est double : d'une part, le texte en version originale est pour l'historien un document à livrer honnêtement tel quel ; d'autre part, ce texte en version originale est aujourd'hui encore bien plus accessible à la majorité des lecteurs potentiels (j’en excepte les initiés à la graphie classique), que la... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 21:32 - - Permalien [#]
Tags : , , , ,
16 octobre 2014

René Merle - Presse varoise et provençal - Introduction

René Merle, Les Varois, la presse varoise et le provençal, 1859-1910. S.E.H.T.D 1996, 416 p.     4ème de couverture : Le propos de cette enquête de première main est de repérer, à travers la presse, les publications, les traces manuscrites, comment, sur cinquante années, du Second Empire à la veille de la Grande Guerre, la pratique maintenue du provençal, tout comme sa mort annoncée, ont pu intervenir dans la vie publique varoise, et faire sens.   En guise d’introduction Voici le résultat d’une longue... [Lire la suite]