06 janvier 2015

Fatigué/s ?

  Fatigué ? le mot était polysémique dans mon français populaire d'enfance, empreint de provençalismes. "Je suis fatigué" : on disait plutôt, dans l'exagération, "je suis crevé, j'en peux plus..." "Regarde moi cette bande de fatigués", autant dire ces fatigués de la jugeotte, ces types pas très intéressants" "Un gros fatigué", : un bon à rien, une chiffe molle... "il est bien fatigué", alors là ça craint, autant dire, mais justement on n'ose pas le dire : "il est très malade, il est foutu..." 
Posté par rmerle à 05:13 - - Permalien [#]
Tags : , ,