28 mai 2017

Motivations de La Sinse

  J’ai évoqué plusieurs fois dans ce blog Senès, dit La Sinse, et ses scènes provençales mêlant le provençal et le français populaire toulonnais pétri de provençal.Cf. par exemple :« Senès, dit La Sinse »http://archivoc.canalblog.com/archives/2014/10/25/30833720.html« Un texte de La Sinse, Toulon 1872 »http://archivoc.canalblog.com/archives/2016/02/02/33287214.html Dans mon initiation aux lettres provençales, j’avoue que j’ai peut-être pris beaucoup plus de plaisir à leur lecture qu’à celle des grands... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 04:17 - - Permalien [#]
Tags : , , , ,

02 février 2016

Un texte de la Sinse, Toulon 1872

J'évoquais dans le billet précédent ces petites feuilles irrégulièrement périodiques qui firent florès à Toulon à la fin du Second Empire et aux débuts de la Troisième République, qui recrutaient leurs rédacteurs et trouvaient leur petit public dans une petite bourgeoisie cultivée encore bien immergée dans la réalité populaire. Le succès des savoureuses pièces de la Sinse et de ses homologues y tient à ce rapport à la fois distant et amusé à l'égard du "petit peuple" urbain encore grandement provençalophone et bien loin des ambitions... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 04:17 - - Permalien [#]
Tags : ,
30 janvier 2016

Thouron dans la Carillon (Toulon), 1870

Le Carillon est une petite feuille à la parution en principe hebdomadaire pendant la saison théâtrale de Toulon, à laquelle elle se consacre essentiellement. On y trouve aussi des échos de la vie locale et des textes d’auteur (le plus souvent sous pseudonyme), en français et en provençal (le plus souvent des dialogues populaires à la manière de la Sinse). Ses collaborateurs et ses lecteurs se recrutent dans cette petite et moyenne bourgeoisie plus ou moins teintée de libéralisme en cette fin d’Empire. Voici un article paru le 17... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 04:15 - - Permalien [#]
Tags : , , ,
05 janvier 2015

Mai lo sordat O

Andrieu Neyton a mai donat sa creacion de 2004, "La légende noire du soldat O" (ambé Alain Aparis, Blanche Bataille, Xavier Laurent, Jacques Maury), dins una tornada regionala e nacionala que s'acaba divendres 9 de janvier au "Théâtre de la Méditerranée", a Tolon (20h45). Es l'escasença de pas mancar de la veire, o la tornar veire. Tòrni dire aicÍ tot lo ben que ne'n pensavi en 2004 : http://archivoc.canalblog.com/archives/2014/10/17/30741112.html
Posté par rmerle à 09:54 - - Permalien [#]
Tags : , , ,
22 décembre 2014

Ker Moco

René Merle - Ker Moco La Marseillaise - Chroniques varoises n°18 - 25 février 1996 Un lecteur me demande de préciser le sens du mot “Mocò”. Je réponds bien volontiers mais, ne souffrant ni de fixation chromosomique ni de parano des origines, j’écarte certaines acceptions desquelles on passe vite au rejet des “autres”.Le mot “Moco” vient de la marine nationale. Dans la marine d’ancien régime, les équipages de la flotte de Méditerranée, (celle du Levant par opposition à celle de l’Atlantique, ou du Ponent, “Pounent”) étaient levés... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 06:44 - - Permalien [#]
Tags : , ,
17 octobre 2014

René Merle : "La Seconda Republica e lo prouvençau a Tolon e dins lo ròdol de Tolon".

René Merle – La Seconda Republica e lo prouvençau a Tolon e dins lo ròdol de Tolon. Charradissa donada a « l’Escolo de la Targo de Touloun » (7 de Mai 2000) La  Un grand mercè ai collègas de La Targo de m’aver convidat per parlar d’un periòdi que sembla ben luenh, la Seconda Republica, e pasmens que mi sembla un periòdi fòrça pròchi de çò que vivèm encuei. Expliquem-si. La Seconda Republica a pas gaire durat, pas mai de tres ans, mai nos a donat lo sufragi universau, enfin, lo sufragi universau per lei mascles,... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 05:31 - - Permalien [#]
Tags : , , ,

17 octobre 2014

René Merle - "Les provençalistes dans la vie culturelle et politique du Toulon de la “Belle Époque”

    Bulletin de la Société des Amis du Vieux Toulon, 2005   En 1996, une recherche approfondie sur l’utilisation du provençal par la presse varoise de la seconde moitié du XIXe siècle [1] m’avait amené à étudier le Félibrige toulonnais, à en préciser des aspects peu connus, voire inconnus, et à les présenter (en provençal) dans une conférence donnée à l’Escolo de la Targo [2]. C’est en effet avec la naissance de l’Escolo de la Targo, en 1898, que l’on peut vraiment parler d’une présence provençaliste organisée et... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 05:05 - - Permalien [#]
Tags : , , , ,
17 octobre 2014

René Merle, "L’afar de la Bèla Cadiera", Billet (Mesclum)

La Marseillaise page "Mesclum", 8 juin 2006  L’afar de la Bèla Cadiera Un còp mai, Andrieu Neyton e son “Théatre de la Méditerranée” a Tolon an tirat de l’Istòria matèria d’un espectacle bilenga viu, drud, estimulant, sostengut de cançons d’epòca, pastat de rires e de dolors. Entre doas Cadieras... La pichòta Caterina Cadiera, que vòu devenir “la Santa de Tolon”, que son Jesuita de confessaire n’abusa l’innocéncia ? O la Masca denonciada par lo Jesuita e jutjada per lo Parlament de Provença en 1731 ? D’un afar... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 04:52 - - Permalien [#]
Tags : , , , ,
16 octobre 2014

Lou centenàri de l’Escolo de la Targo, de Touloun

Logo Escolo de la Targo   René Merle - Lou centenàri de l’Escolo de la Targo, de Touloun. Counferènci dounado au fougau de l’Escolo, lou 20 de desèmbre de 1996.   Remerciéu vouastr’Escolo de me douna l’escasenço de vous rescountra, pèr parla de la neissènci de la Targo. En de que servirié la recerco, se lei cercaire rescountravon pas leis afouga dóu prouvençau e de la culturo prouvençalo ? Fa dounc quàsi cent an que l’Escolo de la Targo espeliguè, e, dins la preparacien d’aquel anniversàri, 1998, adusi d’elemen... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 21:25 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
16 octobre 2014

René Merle - Presse varoise et provençal - années 1859-1861

- René Merle, Les Varois, la presse varoise et le provençal, 1859-1910. S.E.H.T.D 1996, 416 p. Années 1859-1861   Les chiffres entre crochets [ ] renvoient aux textes, consultables dans l’ouvrage à la suite de chaque chapitre. 1859   Saluée par C.Poncy, la voie ferrée arrive de Marseille, avec le printemps. Pour fêter le premier train, les Toulonnais quittent la vieille ville où ils s’entassent, franchissent le boulevard neuf et vide qui la borne. La gare est plus loin, solitaire, au-delà des terrains nus où poussent... [Lire la suite]