23 juillet 2018

Un texte anti-rouge en parler de Rive-de-Gier (1848-1849)

Je remercie l’historien Vincent Robert qui m’a signalé ce texte en parler de Rive-de-Gier, donné en note par Justin Godart dans sa publication du Journal d’un bourgeois de Lyon en 1848 (Joseph Bergier), Paris, Presses Universitaires de France, 1924. Il s’agit d’un texte manuscrit relié à la fin d’un recueil de Roquille publié en 1857, chez Nigon, à Lyon. Intitulé Lo couse de vait Var de Gi et signé In Pereyou (un mineur), ce texte de 1848-1849, violemment anti-rouge n’est manifestement pas de Roquille, auquel il emprunte un savoir... [Lire la suite]

22 juillet 2018

Roquille "féministe"

Cf. la catégorie « Roquille » sur ce blog. Guillaume Roquille [1804_1860] apparaît avec la publication (à Saint-Étienne) non datée (1834 ou 1835), du Ballon d’essai d’un jeune poète forézien, ou Recueil de quelques pièces de vers en patois du Forez, par Gme Roquille de Rive-de-Gier. A Rive-de-Gier, chez l’auteur, rue de Lyon, Maison Pagis. J’extrais, de la pièce « La More et la filli », (la mère et la fille) cette tirade d’une liberté « féministe » bien rare à l’époque, que le « patois »... [Lire la suite]
22 juillet 2018

Une lettre de Marguerite Gonon à René Merle, à propos de Guillaume Roquille

Une lettre de Marguerite Gonon à René Merle, à propos de Guillaume Roquille, auteur du Forez. En classant mes papiers (l’âge est plus aux bilans qu’aux projets), je retrouve cette précieuse lettre de Marguerite Gonon, à qui j’avais envoyé les deux textes de Roquille dont je venais d’assurer la réédition. Historienne reconnue du Forez et de sa langue, courageuse Résistante en son temps, Marguerité Gonon est décédée en 1996. Il me sera donc permis de publier cette lettre manuscrite, qui, au delà de son aspect documentaire sur... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 22:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
21 juillet 2018

Roquille, "Breyou" : le massacre de Vaise, 1834. Vers en patois de Rive-de-Gier

Pour donner une idée du "Poëmo burlesquo" de Roquille, en voici quelques lignes patoises, qui traitent de la répression de l'insurrection des Canuts en 1834 et du barbare comportement de la Troupe dans le quartier de Vaise, où les agents provocateurs à la solde du pouvoir l'ont précédée :   L'illustro colonel, privò de la lumiéri, Ou quartsi Saint-Vincent a figni sa carriéri ; So valéroux sordòts vant par vingi sa môrt, p.67 Fairo oux pouro Vézois subi lo mêmo sôrt ; Et guidòs par la vouêx d'ïn chef inéxorablo, Frappò... [Lire la suite]
21 juillet 2018

Articles : à propos des publications de René Merle sur Roquille

Cliquez ci-dessous : Roquille_CR
Posté par rmerle à 19:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,