24 octobre 2019

Mistral et la Commune

Le sujet m’a valu quelques demandes de précisions. Je les donne bien volontiers.   La première question porte sur l’attitude de Mistral et du Félibrige par rapport au mouvement communaliste. La réponse est sans ambiguïté. Mistral, comme la plupart des intellectuels reconnus de son temps, de Flaubert à George Sand, a totalement condamné la Commune de Paris, et, à la différence du grand Hugo, n’a pas eu, à chaud, le moindre mot de pitié pour les milliers de victimes du massacre perpétré par les Versaillais.Mais le chantre de la... [Lire la suite]

26 novembre 2018

Les obsèques de Mme Mistral, 1943

        L’Action française, 11 février 1943 « Les obsèques de Mme Frédéric Mistral « […] Au cimetière, les dalles recouvrant le caveau enlevées, nous avons pu voir le cercueil, noirci par le temps, où repose Mistral. Sur ce cercueil est maintenant placé un exemplaire du  Message du Maréchal Pétain à Madame Mistral : « Puisse notre reconnaissance française trouver en Mistral son guide et son maître, son animateur et son inspirateur. » Au côté gauche du cercueil, une place... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 00:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
17 novembre 2018

Lou Cassaire

  présentation du journal       En 1862, la Félibrige (né en 1854) s'organise véritablement, en établissant, - véritable académie régente de la langue et de sa graphie -, un nombre restreint de membres, répartis en sept sections. L'entreprise est cruellement critiquée par les troubaires marseillais regroupés autour de l'hebdomadaire Lou Cassaire. Vous lisez ci-dessus un exemple de ces amabilités, avec les premiers couplets d'un long développement très agressif . En réponse, les félibres rhodaniens... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 00:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
07 novembre 2018

1908, inauguration à Toulon du buste de Sénés dit La Sinse

  En 1908, à l’occasion de l’annuelle Santo Estello félibréenne, dont la très active Escolo de la Targo (voir sur ce blog) avait obtenu la tenue à Toulon, fut inauguré le buste de Sénès dit La Sinse, mort l’année précédente. Sur la photo, on voit le maire Marius Escartefique (ce nom au parfum quelque peu érotique ne s’invente pas !) prononcer son discours. Le son nous manque, mais c’est en bon provençal qu’Escartefigue, Marseillais devenu Toulonnais, salua la mémoire de l’auteur des Scènes de la vie provençale, Toulon,... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 00:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
22 octobre 2018

Thibaudet sur l'action linguistique de Mistral

Je lis dans le très pertinent essai d’Albert Thibaudet, Mistral ou la République du soleil, Hachette, 1930, à propos de l’action linguistique de Mistral : « L'action linguistique? Evidemment, Mistral a fait ici ce qu'il a pu, ce qu'il a dû. Le Trésor du Félibrige était pour lui, autant et plus que Mireille et Calendal, l'œuvre nécessaire de sa vie. Mais quelle tragédie ! Quelle ironie ! Comme le Museon Arlaten recueille les meubles et les costumes au moment même où ils disparaissent, le temps où toutes les... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 04:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
02 septembre 2018

Philippe Martel, Études de langue et d'histoire occitanes

  Un ouvrage indispensable pour parcourir et approfondir le champ complexe de la culture d'Ochttp://www.univ-montp3.fr/llacs/etudes-de-langue-et-dhistoire-occitanes-par-philippe-martel-parution-fin-novembre/ Vient de paraître :http://www.felco-creo.org/vient-de-paraitre-de-philippe-martel-vidas-des-hommes-et-une-langue/      

23 juillet 2018

L'ouro d'espèr - Nouno Judlin

  Un beau texte de la poétesse félibréenne Nouno Judlin L'ouro d'espèr   L'ouro d'espèr vai pica, en van la pos suplica, siés souleto, bèn souleto. Lou silènci es alentour, que te plouro un dòu d'amour. Siés souleto, bèn souleto, freirejant emé la mort, espampairis de bèus ort, e tant palo que siés talo qu'uno qu'à plus set de res. Inguènt, baume n'i'a plus ges que soulage lou sòuvage patimen de toun mau-cor. 'n'autro peno es en accord, 'me ta peno, e vous meno tòuti dous en rudo man. Quau saup,... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 01:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
23 juillet 2018

Versions félibréennes, du provençal au français

    Voici un curieux document qui s’inscrit dans la quasi institutionnalisation d’un félibrige littéraire aux débuts de la Troisième République. On peut lui appliquer deux grilles de lectures. Celle, d’une part, de l’apologie de la littérature félibréenne provençale, et, partant, de la langue qu’elle s’est fixée pour tâche de défendre et de promouvoir. Celle, d’autre part, d’un constat sur la situation linguistique dans la Provence d’alors : l’ouvrage s’adresse à des jeunes gens éduqués, ou en cours d’éducation, ce... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 01:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
23 juillet 2018

Naissance du Félibrige

Abandonnant l'entreprise de Gaut, Roumanille, Mistral et cinq amis proches fondent le Félibrige à Avignon, en 1854. Dès 1855 les Félibres publiaient chez les frères Aubanel, à Avignon, leur Armana où ils annonçaient clairement la couleur, si l’on peut dire. En voici l’article inaugural, qui donne le ton de cette production qui se veut bonhomme et populaire, mais qui, de façon quelque peu codée, veut régler son compte au rassemblement tel que le concevait le Roumavagi et à ses conceptions graphiques : Pourtissoun Trop grata coui,... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 01:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
23 juillet 2018

René Merle, "Jean-Baptiste Gaut, un artisan majeur de la renaissance provençale"

  Cliquez ci-dessous : Jean_Baptiste_Gaut