28 janvier 2015

Optimisme poétique félibréen

La série de critiques sur Calendau nous l'a montré : la presse française, quand elle parle de la poésie provençale (même en bien, cela lui arrive), ne cesse de la renvoyer à ses facilités patoisantes et/ou sa fermeture sur un dialecte. Et surtout, elle l'oppose aux magnifiques réussites de la poésie française, classique ou contemporaine. L'article publié hier en est un excellent exemple. Ce qui n'empêche pas les Félibres, tout au long des années 1860, de se griser de leurs envols poétiques, qu'ils opposent au tarissement supposé de la... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 04:16 - - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

27 janvier 2015

Calendau et Armand de Pontmartin

Parmi les enthousiastes de Calendau, il convient de ranger le très légitimiste Armand de Pontmartin (originaire d’Avignon), critique littéraire la très légitimiste Gazette de France, 11 mars 1867 : « … Mireille pouvait n’être qu’un incident heureux, une bonne fortune poétique, l’alliance d’un sujet touchant et charmant avec un talent et un idiome merveilleusement propres à maintenir intacts son parfum original, sa grâce native, sa physionomie agreste et pathétique. Dans Calendal, la pensée de l’auteur est évidemment plus... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 05:33 - - Permalien [#]
Tags : , , , ,
24 janvier 2015

Le Petit Journal et Calendal, 1867

Il était naturel que Le Petit Journal accorde au nouvel ouvrage de Mistral une place de choix, ne serait-ce que par les liens avec Maillane du père de son fondateur et dirigeant, Moïse Millaud (Mistral s’en explique dans ses mémoires).Ainsi, le numéro du 24 janvier 1967 consacre à Calendal sa première page et une partie de la seconde, sous la plume de l’aimable, fantaisiste et populaire chroniqueur Timothée Trimm (« nordiste » qui ne devait pas connaître un mot de provençal) : article de politesse et de convenance,... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 04:51 - - Permalien [#]
Tags : , , , ,
23 janvier 2015

Daudet et Paul Arène, sur "Calendal"

Après Mireio (1859), Calendau est le second immense poème provençal de Mistral. Fin 1866, en avance sur la plupart des critiques (Calendau sera diffusé début 1867), depuis Paris le brave Daudet, en Méridional, ami personnel de Mistral, allume l’encens (sans illusions sur la suite, ni sur le peuple. Enterrement de première classe, avec toute la pompe nécessaire) dans l’Evènement, 21 septembre 1866 :« … Ce qu’il y a , avant tout, dans Calendal, c’est la Provence, - la Provence de la mer, la Provence de la montagne, - avec son... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 04:17 - - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
17 octobre 2014

René Merle : "1868 - Zola lit Mistral"

En 1867, huit ans après Mirèio, Mistral publiait son second grand poème, Calendau, empreint d'un nationalisme provençal latent qui devait beaucoup à la rencontre avec les catalanistes, (initiée depuis plusieurs années déjà), et tout particulièrement au séjour en Provence du député barcelonais et homme de lettres Victor Balaguer (1866-1867).                                                ... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 06:16 - - Permalien [#]
Tags : , , , ,
17 octobre 2014

Mistral lisant Calendal - Félibrige 1866

Autour du Maître [4], l'air inspiré dans la pose, sont regroupés quatre des six compagnons avec lesquels il avait fondé le Félibrige en 1854 : Théodore Aubanel [3], Jean Brunet [5] (Mme Brunet, amie des Mallarmé, est le n° [8], Anselme Mathieu [9], Joseph Roumanille [13], auxquels se sont joints d'autres auteurs et félibres : leur aîné Antoine Crousillat, de Salon [10],  l'Irlandais (mais oui !) William-Charles Bonaparte-Wyse [2], le Comtadin Félix Gras [1], le Nîmois Louis Roumieux [12], ainsi que... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 05:48 - - Permalien [#]
Tags : , ,