14 mai 2017

Personnages de Gelu

  Victor Gelu - Chansons provençales et françaises. Marseille, Senés, 1840. "Ces gens là [les personnages plébéiens des Chansons] jurent souvent ; ils ne peuvent dire vingt mots sans y intercaler au moins huit blasphèmes. Je les ai fait jurer quelquefois.Ces gens là pensent, comme l'âne de la fable, que leur ennemi c'est leur maître ; ils le répètent à tout propos et à tout venant ; je l'ai répété après eux. Ils croient que cet ennemi est pour beaucoup dans leurs misères ; ils haïssent, ils envient... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 06:22 - - Permalien [#]
Tags : , ,

11 février 2016

Fernand Hauser et Victor Gelu

Toujours dans mes rangements et tris avant évacuation des matériaux accumulés dans mes recherches des années 1980-1990, j’ai rouvert mes cartons Victor Gelu, abondamment fournis en documents de toutes sortes. J’ai ainsi retrouvé un fascicule,  Félibrige de Paris, Victor Gelu et son œuvre, Etude qui a remporté le prix du Ministère de l’Instruction publique décerné par la Société des Félibres Parisiens, Dans sa fête publique annuelle, célébrée à Sceaux le 21 juin 1891, par Fernand Hauser. Marseille, Bibliothèque du Passant, 8... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 04:38 - - Permalien [#]
14 mars 2015

Victor Gelu, sur son provençal de Marseille

On sait que Victor Gelu écrivit vers 1856 un superbe roman en prose provençale, Nouvè Grané, qu'il ne put faire imprimer, et qui fut édité seulement après sa mort dans les Œuvres complètes, avec trad. litt. en regard précédées d'un avant-propos de Frédéric Mistral (maître d'œuvre de cet hommage) et d'une étude biographique et critique d'Auguste Cabrol (Charpentier, 1886, 2 vol.). J'extrais de l'Avertissement de Gelu ces quelques lignes qui ne peuvent manquer de faire réfléchir ceux qui, et j'en suis, utilisent un occitan... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 04:11 - - Permalien [#]
Tags : , , ,
18 février 2015

Gelu, chansons de 1840

Voici un extrait de l'introduction du premier recueil de Gelu. La lamentation sur la fin de la langue, qui court en fait depuis le XVIe siècle, correspond bien ici à la donne nouvelle de la France moderne, et, même si le provençal de Marseille est demeuré relativement vivant une génération ou deux encore, le pessimisme de Gelu était bien fondé. "Ces chansons n’étaient point destinées à l‘impression, l’on s’en apercevra facilement en les lisant. Il a fallu des instances bien vives et bien souvent réitérées pour le déterminer à les... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 05:57 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
26 décembre 2014

Georges Reboul sur Gelu, 1936

Texte distribué par la Municipalité dans les écoles publiques de la ville de Marseille, à l’occasion du cinquantenaire de la mort de V.Gelu. L’auteur est le jeune félibre  démocrate marseillais Jorgi Reboul [1901] Cinquantenari de la mouart de Vitou Gelu (1806-1885) « Selon moi, et je crois l’avoir prouvé, le Provençal, le Marseillais surtout, est la plus énergique des langues méridionales de l’Europe. » Victor Gelu. Ei Jouvènt deis Escolo. Aquéou que vous pàrli es esta un brave ome, un pouèto dei fouart, un... [Lire la suite]
21 octobre 2014

Gelu xénophobe

Je lis dans le manuscrit des mémoires manuscrites de Victor Gelu (A.M.Marseille), sur cette page datée de 1857, raturée et annotée, cette profession de foi xénophobe accompagnant la légitime dénonciation des terribles ravages de l’industrialisation et de l’urbanisation sauvages. Racisme, face noire du « chantre du peuple marseillais » que ne désavoueraient pas aujourd’hui bien de ses concitoyens, proclamés « vrais marseillais »… «  Les dimanches et les fêtes, je ne descendais pas en ville. Ordinairement je... [Lire la suite]

17 octobre 2014

René Merle : "Gelu – traduction de Don Quichotte"

Dans le tome II de la très belle et complète édition, qui suivit de peu la mort de l'auteur, - Œuvres complètes de Victor Gelu Avec Traduction littérale en regard, précédées d'un Avant-Propos de Frédéric Mistral, Marseille, Paris Charpentier, 1886 - Laffitte Reprints, Marseille, 1978 -, on peut lire quelques pages bien oubliées, et pourtant passionnantes, tant elles témoignent de la qualité d'expression du grand chansonnier, que l'on réduit trop souvent à une verve populacière.Contrairement à tous les autres textes de ces deux... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 05:33 - - Permalien [#]
Tags : , ,
17 octobre 2014

René Merle : "Ils voulaient lever sur Marseille le drapeau bleu rouge et noir… Marseille 1841", Promemo

René Merle, « Ils voulaient lever sur Marseille le drapeau bleu rouge et noir… Marseille 1841 » Article publié dans la Revue Promemo, 6, mai 2007, et la Revue Gavroche, 151, 2007 À la mémoire des insurgés du 23 mars 1841 à Marseille, insurrection étouffée dans l’œuf, et totalement passée sous silence jusqu’à aujourd’hui*, sinon par une terrible chanson de Victor Gelu, “Lou Tramblamen” (Le Tremblement), chanson qui m’a amené à faire cette recherche. Marseille, mardi 23 mars 1841, place des Hommes, à l’Est des vieux... [Lire la suite]
17 octobre 2014

René Merle - "Le Paradoxe de Victor Gelu, poète « national » de Marseille et auteur méconnu..."

  Conférence - Comité du Vieux Marseille, 16 janvier 2007  Nous voici donc réunis à l’occasion du bicentenaire de la mort de Victor Gelu (avec un retard de quelques semaines : Gelu est décédé en septembre 1886, il avait soixante et dix-neuf ans), et ce dans la ville qui, pourtant peu encline aux hommages publics, a grandement honoré son chansonnier. Déjà, dès 1891, à l’initiative de la Municipalité, par l’érection de la statue, Place Neuve, dont César disait malicieusement à Panisse : « Tu es beau comme la... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 05:02 - - Permalien [#]
Tags : , , ,
17 octobre 2014

René Merle, "Volián auçar sus Marselha lo drapèu roge, blu e negre…" Marselha 1841

Aquò d'Aquí, debuta de 1007 Gelu presenta sa terrible cançon « Lou Tramblamen » en rebat de « l’échauffourée populacière dite Complot de la Villette ». Aviáu jamais ren legit sus l’éveniment, furnèri donc ais Archius :  Marselha. 23 de març 1841, anuech. Lei òmes dei societats secrètas s’acampan, armats. Plaça deis Òmes, lo grolier Bordisson tèn plegat lo drapèu : roge e blu per la Republica democratica, negre per la sociala.  Es ren que d’obriers (maçons, talhaires, forniers, manòbras), de... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 05:01 - - Permalien [#]
Tags : , ,