23 juillet 2018

Le Félibrige et le XVe corps

  Le Félibrige a soutenu à sa façon le mouvement qui secoua l’opinion publique provençale, au lendemain de la victoire de 1918, en faveur de la réhabilitation des soldats provençaux du XVe corps, accusés en août 1914 d’avoir lâchement cédé devant l’ennemi : « les troupes de l’aimable Provence ont été prises d’un subit affolement. L’aveu public de leur impardonnable faiblesse s’ajoutera à la rigueur des châtiments militaires. » (Le Matin, 24 août 1914). Voici par exemple, dans l’Armana prouvençau des félibres... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 01:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

23 juillet 2018

Naissance du Félibrige

Abandonnant l'entreprise de Gaut, Roumanille, Mistral et cinq amis proches fondent le Félibrige à Avignon, en 1854. Dès 1855 les Félibres publiaient chez les frères Aubanel, à Avignon, leur Armana où ils annonçaient clairement la couleur, si l’on peut dire. En voici l’article inaugural, qui donne le ton de cette production qui se veut bonhomme et populaire, mais qui, de façon quelque peu codée, veut régler son compte au rassemblement tel que le concevait le Roumavagi et à ses conceptions graphiques : Pourtissoun Trop grata coui,... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 01:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
23 juillet 2018

Catars

Levat de L'Estrasseta 3 L_OCCITANISME_E_LEI_CATARS_SIMB_L_E_OPORTUNITAT_POLITICA
Posté par rmerle à 01:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
23 juillet 2018

Manuel Valls parle catalan

Manuel Valls invité du magazine catalan La Vanguardia 2010 Manuel Valls, on le sait, est d'origine barcelonaise. Le regretté Frédéric Mistral considérait le catalan comme un rameau de la langue d'Oc. Et le destin, aujourd'hui triomphant, de cette langue sœur fascine toujours le petit monde occitaniste. Eh bien, amis occitanistes, nous avons eu un Premier ministre parfaitement catalanophone. Suivez par exemple l'entretien, tout à fait intéressant, qu'il donna en 2010 au magazine catalan du grand journal barcelonais la... [Lire la suite]
23 juillet 2018

Mistral vu par André Chamson (1930)

En mai 1930, pour le centenaire de la naissance de Mistral, la Nouvelle Revue Française publiait un numéro spécial d’hommage (n°200). Numéro assez éclectique où, à côté de la prose de Maurras, on pouvait lire ce très bel article du jeune démocrate André Chamson [1900], dont la thématique ne coïncide pas avec l’habituelle antienne mistralienne : Affirmations sur Mistral T’apararen à boulet rouge…F.Mistral. Pour ramener la grandeur de Mistral à une valeur simple, il suffit de poser qu’il a transformé, par son œuvre, le sens du... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 01:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
23 juillet 2018

A propos de Mistral

  cf. : André CHAMSON, [] Revenons sur le beau texte du jeune André Chamson, qui fait naître l'engagement d'écriture de Mistral d'un environnement immédiat. Environnement humain avant d'être géographique : celui d'un monde rural traditionnel et pleinement vivant encore. Car, et c'est ce que je lis en filigrane dans le texte de Chamson, choisir de s'exprimer dans une langue, ("nosto lengo mespresado" qu'évoque Mistral dans l'entame de Mirèio) ne suffit pas pour devenir un créateur véritable. Encore faut-il un lien très... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 01:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

23 juillet 2018

René Merle : "Lo discors de l’Ateneu", Billet (Mesclum)

 La Marseillaise, Mesclum, 9 -11 - 1995 Novembre de 1895. Fa cent ans, A.Guimerà, president de l’Ateneu Barcelonès, faguèt per lo primier còp un discors en catalan, e per lo catalan, maugrat la protesta d’una part dei notables e cataus espantats. Ben entendut, an celebrat aquel aniversari lei oficiaus catalans, ambé lo banquier J.Pujòl, president de la Generalitat. Es qu’aquò marcava un moment decisiu. Lo catalanisme culturau passava de l’etapa literària “floralesca” a la modernitat, e a la normalitat de l’usage. E abandonava... [Lire la suite]
23 juillet 2018

René Merle : "Pasolini", Tr'òc

Pasolini 1922-1975 Tr’òc, n°1, janvier 1991 Bessai que dei normalitats futuras, sa clau es la diferéncia. Ansin d’aquela, dolorosa, d’un òme tant reconeissut, pasmens mai que sol. A 53 ans, lo sequeron sus un camp bordilher. Tot ara n’auriá 70. De que nos diriá ? Eu que questionava l’avenir, pivela d’uneis occitanistas dins una amira que pòt semblar regressiva : mai legir sa poesia friolana es pas que saludar la lenga sòrre, umiliada. Es entrar dins un drame (normalitat-diferéncia) que pertòca l’engatjament nòstre. Lo... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 01:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
23 juillet 2018

René Merle, "Un acte vitau" (Florian Vernet) - (Occitans ! IEO)

Renat Merle - "Un acte vitau" (Florian Vernet) Occitans ! n° 47 - 1992 Gramatica Per nosautres existís pas encara lo present de l’indicatiu (Florian Vernet) Ansin mi donava Vernet, i a 15 ans ja, obertura d’un libre sus la cultura occitana. Ara, s’existís per nautrei, lo present, es gràcias a d’òmes ansin. Au contrari dais espompits de la reconeissença ("parlatz-me de ieu"), dei narcissics que se cercan public avant que de l’aguer fargat, e bramna a traïson quora public l’es pas, Vernet es òme de fe, d’òbra donc, que... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 01:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
23 juillet 2018

René Merle, Bernard Manciet, "M.Miniussi", Tr'òc

Articles parus dans Tr’òc - Mensuel - n° 17 - avril 1992, première page, après le décès de M.Miniussi   M.Miniussi èra baile-redactor de la revista OC. Dins aquela pontonnada sensa amiras veritablas, sa joine luciditat, son ironia redotabla, son eleganta solituda avián despuèi longtemps asseparat dau “fonds de commerce provincialo-occitaniste” (ideologias vuejas, glòrias espompidas, modernismes faus) l’esper renadiu d’una literatura d’òc. Per eu, lo Rei èra nus. Quand escobava “lo creire qu’a París existís una... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 01:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,