23 mai 2015

Palimpeste de la langue perdue

 article publié ce jour sur mon blog généraliste : http://merlerene.canalblog.com [Un palimpseste (du grec ancien παλίμψηστος / palímpsêstos, « gratté de nouveau ») est un manuscrit constitué d'un manuscrit déjà utilisé, dont on a fait disparaître les inscriptions pour pouvoir y écrire de nouveau] Parallèlement à ce blog, je poursuis mon travail de documentation sur mon blog linguistique : http://archivoc.canalblog.com/ Ce blog linguistique regorge de textes en langue d'Oc... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 06:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

18 mai 2015

Lanquan li jorn...

Le début de ce poème de Jaufre Rudel a toujours été cher à mon cœur (une des graphies connues) : Lanquan li jorn son lonc en may M'es belhs dous chans d'auzelhs de lonh, E quan mi suy partitz de lay, Remembra'm d'un' amor de lonh. Vau de talan embroncx e clis Si que chans ni flors d'albespis No-m valon plus que l'yverns gelatz.
Posté par rmerle à 06:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
16 mai 2015

Messatge de la FELCO dau 15 de mai

Amics e collègas, Sabètz de segur que sèm engatjats, la FELCO*, dins una batèsta ferotja contra aquela reforma deis collègis que, e passava, nos escanariá complètament. E tenèm a dire que nòstra posicion es pas portada per l'immobilisme o lo corporatisme coma los tenents de la reforma o voldrián faire creire. Vist la precaritat de nòstre ensenhament, que la reforma  agreujarà mai encara, far de nosautres de privilegiats es una insulta. L'interdisciplinaritat, la pedagogia de projècte, la gestion de... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 05:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
14 mai 2015

R.Merle : Textes patois des révolutions de Genève (4)

   Extrait de René Merle, Une naissance suspendue, l'écriture des "patois" (Genève, Fribourg, Pays-de-Vaud, Savoie) de la pré-Révolution au Romantisme, S.E.H.T.D, 1991. article précédent :  La Révolution genevoise de 1781 satisfait les revendications des Représentants et des Natifs, enfin unis : leur victoire ne semble pas s'être accompagnée d'une utilisation du dialecte. La reconnaissance du peuple ne passait pas par celle d'un idiome infériorisé. Mais en 1782 les troupes françaises, sardes et bernoises rendent... [Lire la suite]
12 mai 2015

R.Merle : Textes patois des révolutions de Genève (3)

  Extrait de René Merle, Une naissance suspendue, l'écriture des "patois" (Genève, Fribourg, Pays-de-Vaud, Savoie) de la pré-Révolution au Romantisme, S.E.H.T.D, 1991. article précédent :  En 1779, au fort d'une guerre de plume Négatifs - Représentants autour du Code général des lois, les prête-noms de 1776 réapparaissent. Sont-ils inscrits dans la tradition locale ? S'agit-il du/des mêmes auteurs ? On ne constate pas de différence formelle signifiante avec les textes antérieurs. L'idée est reprise (§9) que les gens... [Lire la suite]
10 mai 2015

R.Merle : Textes patois des révolutions de Genève (2)

  Extrait de René Merle, Une naissance suspendue, l'écriture des "patois" (Genève, Fribourg, Pays-de-Vaud, Savoie) de la pré-Révolution au Romantisme, S.E.H.T.D, 1991.   L'écriture de l'idiome peut ainsi naître du déchirement civil, mais c'est en français que Genève se représente dans l'opposition-complémentarité avec ses voisins. Un curieux texte met en scène le citadin, qui parle français (langue haute, signe de modernité) et le savoyard (un tailleur), qui pour parler patois n'en représente pas moins le bon sens... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 05:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

08 mai 2015

R.Merle : Textes patois des Révolutions de Genève (1)

  Extrait de René Merle, Une naissance suspendue, l'écriture des "patois" (Genève, Fribourg, Pays-de-Vaud, Savoie) de la pré-Révolution au Romantisme, avec la collaboration du Glossaire des patois de la Suisse Romande, S.E.H.T.D, 1991.   Chanson de l'Escalade en Langage Savoyard, titrent les feuilles volantes célébrant la fête nationale : de fait, la République parle un haut-savoyard (quelque peu marqué d'occitanismes par les réfugiés réformés) et soumis comme en Savoie à la dominance du français. Mais ici l'idiome natal... [Lire la suite]
04 mai 2015

Félix Castan et le nationaisme occitan

Lundi 13 février 2012    Je reviens à nouveau sur les deux textes de Félix Castan récemment publiés sur ce blog : Deux textes qui interrogeaient, et qui continuent à interroger, sur la nature de la culture d'Oc, sa place dans la culture nationale, son avenir éventuel... Ces interrogations ont constamment accompagné mon itinéraire occitaniste, et on peut lire dans quelques articles de ce blog les réactions, que, directement ou indirectement, elles ont pu y susciter. Les deux principales vertus de l'intervention de Castan... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 04:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
02 mai 2015

Félix Castan, Déclaration de Nérac 1956

Cette vision de la culture d'Oc proposée par Félix Castan en 1976 n'avait rien d'improvisé. Dès que la tentation d'une intervention socio-économique et politique se fit jour dans les (alors quantitativement bien maigres) troupes de l'I.E.O (Institut d'Estudis Occitans), tentation qui aboutira à la notion de "colonialisme intérieur" proposée par Robert Lafont, il avait refusé ce qu'il estimait être une impasse mortifère,  et, dépassant la seule entreprise de maintenance de la langue, pointé la primauté de la création... [Lire la suite]
30 avril 2015

Littérature d'oc - à propos de la déclaration de Nérac, 1956

  Littérature d'oc : je reviens sur ce texte aux hautes ambitions (voir article précédent) :  "L’importance d’une langue et d’une tradition de civilisation se mesurent non aux politiques de préservation (du type de Félibrige) qu’elles suscitent, mais à leur efficacité dans la pensée moderne, l’œuvre littéraire gardera toujours pour les écrivains d’Oc la prééminence par rapport à la langue d’Oc comme fin en soi, ainsi que par rapport aux recherches philologiques qu’elle provoque comme telle". "Les écrivains d’Oc se... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 21:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,