14 octobre 2018

Hugo et les patois

« Les patois ébauchent la langue comme l'aube ébauche le jour. Aussi la poésie qu'ils contiennent a-t-elle une grâce matinale. » Victor HUGO.Hauteville-House , 9 avril 1864. (Extrait d'une lettre adressée aux rééditeurs du poème en dialecte grenoblois, Grenoblo malhérou, 1864)   La métaphore est belle, et d’une certaine façon esthétiquement gratifiante. Il n’empêche, elle inscrivait les patois dans une naissance inachevée où n’avaient plus place que les Langues abouties. Un patois n’avait pu, et ne pouvait devenir... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 00:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

12 octobre 2018

Retour sur « La Grevo doou Mineur » et les francismes.

Cf. :  "L'ouvrier syndiqué" (Marseille) et le provençal   Je parlais des francismes de ce texte. Est-ce vraiment important ? Est-ce vraiment significatif d’une invasion du français et d’une négligence lexicale ? Les puristes du temps et d’aujourd’hui le pensent certainement. Je me souviens d’un colloque Victor Gelu où chacun y allait de la sienne sur la thématique et la biographie du grand Marseillais. Mais nous avions eu droit aussi à une minutieuse recension des francismes que Gelu s’était permis... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 00:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
11 octobre 2018

"L'ouvrier syndiqué" et "la Sartan", Marseille 1891

Cf. :  "L'ouvrier syndiqué" (Marseille) et le provençal On a pu voir dans l'article cirté ci-dessus quelle place, des plus modestes, peut tenir le provençal dans le bulletin de l'Union des chambres syndicales des Bouches-du-Rhone et de la toute jeune Bourse du travail de Marseille, avec la publication en mai 1891 d'un poème sur la grève des mineurs.Or même année est l’année de la création (mai 1891) d’une véritable publication populaire en provençal, La Sartan, journaou populari su lou fué cade dissato. Son créateur et... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 00:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
10 octobre 2018

Rosina de Pèira et Martina, Lo Comte Arnaud

Une des plus merveilleuses découvertes dans mon occitanisme des années 1970 fut celle des chansons de Rosina de Pèira et de sa fille Martina. Écoutons Lo Comte Arnaud, Revolum, 1980 (occitan gascon du Comminges) Rosina de Pèira e Martina - Lo Comte Arnaud Lo comte Arnaud, lo chivalièr, Dins lo Piemont va batalhièr. "Comte Arnaud, ara te'n vas, Diga-nos quora tornaràs! -Entà Sant Joan, jo tornarèi E mort o viu aicí serèi, Ma femna deu, entà Sant Joan, Me rendre pair d'un bèl enfant." Mès la Sant Joan ven d'arribar, Lo... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 00:48 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
09 octobre 2018

"L'ouvrier syndiqué" (Marseille) et le provençal

Un des axes de ma recherche sociolinguistique a été le rapport entre le mouvement ouvrier naissant, puis s’affirmant après le train de loi du début des années 1880, et la réalité linguistique d’un prolétariat autochtone, « patoisant », de plus en plus grossi par des courants migratoires divers et variés. J’ai abordé la question tant en domaine francoprovençal qu’en domaine provençal, varois notamment. Mais il était particulièrement intéressant d’aller voir dans le grand port, Marseille, fief des Troubaïres populaires. En... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 00:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
08 octobre 2018

Emmanuel Aguillon, archéopoterie et épigraphie provençale

    Emmanuel Aguillon est potier céramiste, spécialisé dans la reproduction de pièces anciennes. Consultez son site : https://sites.google.com/site/archeopoterie/Home Et si vous passez par La Roquebrussanne (Var), n’hésitez pas à visiter son atelier. Il est aussi grand défricheur et connaisseur des archives provençales de nos commune varoises (XIIIe-XVIe siècles). Allez donc voir sur son site : https://sites.google.com/site/archeopoterie/Home/paleographie-archives-provencales-textes-inedits   ... [Lire la suite]

07 octobre 2018

Mon passage à Maillane - Mistral

Cliquez ci-dessous : Mistral_Maillane
Posté par rmerle à 00:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
05 octobre 2018

Mademoiselle Marseille

Pour illustrer ce que je disais hier de Moussu T  à la fin du billet : Overdose de Gelu ?   Moussu T Mademoiselle Marseille https://youtu.be/i5a3tZy9xoY  
Posté par rmerle à 00:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
04 octobre 2018

Overdose de Gelu ?

Voilà beaucoup de Gelu sur ce blog ces temps-ci, me direz-vous, mais je crois pouvoir dire qu’il y en aura encore, au risque de l’indigestion. Je peux expliquer en peu de mots mon intérêt pour Gelu (ce qui n’est bien sûr pas nécessaire pour ceux qui le pratiquent depuis longtemps), et je peux aussi, et surtout peut-être, pointer quelles questions, non résolues, soulève pour moi cette revisite passionnée du vieux Marseillais. Pourquoi Gelu ? D’abord parce que je me retrouve dans ce « provençal maritime » qu’il appelle... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 00:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
03 octobre 2018

Désanat et la modernité : le chemin de fer

Alors que Gelu vilipende "le progrès" et se lamente devant l'énorme bouleversement occasionné par les innombrables grands travaux du nouveau Marseille - "Marseille n'est plus Marseille" -, Désanat est bien représentatif de cette acceptation réjouie de la modernité, qui est celle du Marseille commerçant et industriel. Un exemple entre cent : son salut aux chemins de fer, dans son hebdomadaire Lou Bouil-Abaïsso (1er février 1845). On n'y cherchera évidemment pas de la grande poésie. Il s'agit de toucher par l'information "normale" un... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 02:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,