09 février 2017

Marius Clément

Un grand merci au généalogiste marseillais Georges Reynaud qui m'envoie le message suivant, au sujet de Marius Clément dont vous pouvez lire un long texte dans  : « Marseille Juin 1848 »http://merlerene.canalblog.com/archives/2014/10/22/30811909.html Bonjour, Un correspondant m'a demandé des renseignements sur un Marius Clément, propriétaire de bastide à Malpassé et collectionneur d'antiquités en 1830;  il se posait également la question d'une identité (ou parenté) avec... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 16:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

07 janvier 2017

Una entrevista sus lo Jornalet

http://www.jornalet.com/entrevista/7864/ai-vist-esguilhar-leis-engatjaments-occitanistas-abandonar-sei-terrens-promiers
Posté par rmerle à 08:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 janvier 2017

Du nouveau sur Félix Castan

Je signalais dans un billet précédent le colloque annoncé "Félix Castan".Jean-Paul Damaggio a versé des pièces importantes au dossier des relations de l'occitaniste avec son parti, le Parti communiste, au sujet de l'Occitanie et de l'occitanisme. Voir dans la catégorie "occitanisme" les articles de décembre et janvierhttp://viedelabrochure.canalblog.com/archives/occitanie/index.html
Posté par rmerle à 12:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
05 janvier 2017

Rougié Gensollen

Mi fa peno de parla de Rougié Gensollen coumo se l’èro pas emé nàutrei. De tout biais, dins moun couar, l’es toujour. Rescountrèri Rougié l’a bèn de tèms, dins un tèms que lou mitan prouvençalisto varés supourtavo pas gaire que de jouine mèstre d’escolo e proufessour aguèsson chausi la draio de l’óucitanisme e sa grafìo. E coumo èri un d’aquélei jouine, e bèn en tèsto, èri counsidera un pau coumo lou diable pèr leis ancian de l’AVEP. Annado setanto, annado peniblo, de garrouio e d’oustracisme, un mur de Berlin à de bouan entre... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 14:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
23 décembre 2016

Un texte de 1789, féministe à sa façon, en occitan de Toulouse

  http://merlerene.canalblog.com/archives/2016/12/21/34716438.html    
Posté par rmerle à 11:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 août 2016

Chanson provençale contre la candidature d'Emile Ollivier, 1876

Un exemple de l’utilisation politique du provençal, ordinaire dans la décennie 1870-1880 où le provençal est encore langue quotidienne du plus grand nombre. Sur le chansonnier républicain (radical) Amable Richier et sur la donne politique de cette période, cf. sur ce blog les catégories « usage politique » et « presse varoise et provençal ». Richier attaque ici la candidature d’Émile Ollivier aux législatives de 1876. L’ex-député républicain sous l’Empire, passé in fine du côté du pouvoir impérial, tenta alors un... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 09:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 août 2016

Mon vie, mon viech...

Crudèla mutacion, alora que nòstrei cosins italians ti garçan de « cazzo » d’en pertot, a disparéissut dau parlar popular lo bòn vièlh machista « mon vié, mon viech », sinhau d’indiferécia e de negacion… Pas la pèna de plorar, que sus un autre plan, lo polisemic marselhès « enculé » a ganhat la batalha de l’insulta ordinaria… Fuck you…  
Posté par rmerle à 11:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 juillet 2016

Marseille 1870 - Luc Guillaume

Le populaire chansonnier Luc Guillaume passe en revue les transformations de la cité sous le Second Empire, transformations qui ont enrichi les Gros et dont le petit peuple a été victime. Un témoignage sur l'esprit protestataire d'une partie de la population, à la veille de la chute de Napoléon III                      
Posté par rmerle à 20:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
13 juillet 2016

Amable Richier, chanson républicaine en provençal pour le 14 juillet

  http://archivoc.canalblog.com/archives/2014/10/16/30734931.html  
Posté par rmerle à 21:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 avril 2016

Le Félibrige et le XVe corps

Le Félibrige a soutenu à sa façon le mouvement qui secoua l’opinion publique provençale, au lendemain de la victoire de 1918, en faveur de la réhabilitation des soldats provençaux du XVe corps, accusés en août 1914 d’avoir lâchement cédé devant l’ennemi : « les troupes de l’aimable Provence ont été prises d’un subit affolement. L’aveu public de leur impardonnable faiblesse s’ajoutera à la rigueur des châtiments militaires. » (Le Matin, 24 août 1914). Voici par exemple, dans l’Armana prouvençau des félibres pour... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 02:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]