27 août 2018

Nòvas dau blòg

Aquest estiu, per mei 82 ans, lei collègas dau CIRDOC vengueron recuperar meis archius papier e copiar sus clau USB la grand part de meis obratges e intervencions publicas. Una sauvaguàrdia reconfortanta. Siguèt l'ocasion de tornar organizar lei « Catégories » de mon blog, e de lo completar grandament. Desenant, a l'escasença, vau contuniar enca'n'pauc  de li apondre informacions documents e reflexions. Restabliguèri tanben lei foncions « Contacter l’auteur » e « Newsletter », que marchavan pas... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 09:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

26 août 2018

Mancava plus que lei Cigalas

  Dins una Provença qu’a despuei de temps perdut tota especificiat (maugrat une pichòta còla de provençalistas que confondon lo triangle sacrat de la « bouvino » e Provença tota), qu’a perdut sa lenga, puei son accent en francés, e que per França tota es ren que lo pais dau soleu, l’eliòtropisma a encara picat amb aquelei toristas que demandan ai cònsols de largar d’insecticida per suprimir lei cigalas, que son cant leis empacha de faire lo sieston !
Posté par rmerle à 01:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
25 août 2018

Defendre la Republica en provençau

Defendre_la_Republica_en_proven_au
Posté par rmerle à 01:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
24 août 2018

Usage politique du provençal sous la Seconde République dans le Var

Cf. mon texte : https://1851.fr/auteurs/inventaire_merle2/
24 juillet 2018

Le Couteau sur la langue, roman

Comme j'ai supprimé mon blog généraliste, où figuraient les textes de pas mal de mes publications, des lecteurs m'ont demandé s'il était possible de retrouver le texte de ce mien polar, Le Couteau sur la langue (Jigal, 2001),  où, sous couvert d'ironie potache, j'ai mis beaucoup de mon expérience occitaniste. Le voici donc, en espérant que vous pourrez ouvrir ce vieux fichier. Voir ci dessous le texte du roman.  le_Couteau_sur_la_langue Voir aussi un entretien sur France Culture : France Culture, “Tire ta langue” : Le... [Lire la suite]
24 juillet 2018

Le Couteau sur la langue, un roman policièr, un roman negre de Renat Merle

Lo Bram dau Clapàs, 76 - 2003http://cercle-occitan.chez-alice.fr/tableaux/octabram.html   UN POLICIÈR «Le Couteau sur la langue», un roman policièr, un roman negre de Renat Merle. Se tracha d’un maselaire en seria pres d’una estranha foliá, foliá que mescla a l’encòp las utopias ranças d’aprèp 1968 e las crespacions identitàrias a la virada d’aquel sègle. Renat Merle fa pas mòstra d’erudicion, mas batís un roman negre pichon, un biais de polar saborós sus l’Occitània e sas bolièras ; del còp, fa arpatejar l’Occitània tota a... [Lire la suite]

24 juillet 2018

Encore sur "Le couteau sur la langue"

 lu le 8 juillet 2014, sur http://www.encoredunoir.com " Le couteau sur la langue, de René Merle J’ai découvert un peu sur le tard et à l’occasion de quelques échanges sur son blog, que René Merle n’était pas seulement cet historien et chercheur en domaine d’òc dont je fréquentais la prose scientifique depuis quelques années déjà, mais aussi un auteur de romans noirs. Si je n’ai pas encore mis la main sur toute sa production (mais ça ne saurait tarder), j’ai néanmoins pu trouver ce Couteau sur la langue [fin de... [Lire la suite]
24 juillet 2018

René Merle, "Le couteau sur la langue", Guardia Piemontese in giallo 2004

  Guardia Piemontese est une localité calabraise où s'est maintenu l'idiome occitan alpin d'émigrants vaudois du XIIIe et XIVe siècle. Guardia Piemontese in giallo agosto 2004, un concorso europeo "per raccontare un paese", con l’uso delle lingue occitana, italiana e francese.Le Couteau sur la langue a obtenu le premier prix. primo premio : René Merle - “Le couteau sur la langue” -premièr prèmi : René Merle - “Le couteau sur la langue” - " Il Comune de Guardia Piemontese, (Provincia de Cosenza,... [Lire la suite]
24 juillet 2018

René Merle : "Guardia Piemontese"

Fin août 2004, je reçois un appel téléphonique que je prends d’abord pour une plaisanterie : « vous avez gagné le premier prix de Guardia Piemontese in Giallo, vous êtes notre invité, prenez l’avion à Nice après-demain, nous vous attendons à l’aéroport de Naples ». Mais il ne s’agissait pas d’une plaisanterie, c’était bel et bien mon polar (« giallo » en italien) qui venait de remporter ce prix : Le couteau sur la langue [1], qui comme son titre l’indique, ou ne l’indique pas, a pour ressort... [Lire la suite]