07 septembre 2016

Mistral 1877

« Fau boulega pèr viéure, fau cambeja pèr se gandi, e fau nada pèr se sauva… » Mistral, 1877
Posté par rmerle à 03:29 - - Permalien [#]

19 mars 2015

Mistral - Un plagnoun de Petrarco

Almanach du sonnet, Aix-en-Provence, Vve Remondet-Aubin, 1875 (A. de Gagnaud, pseudonyme de l'homme de lettres provençal, régionaliste et félibre, Léon de Berluc Pérussis). Dans cet ouvrage, essentiellement en français, sont glissés quelques textes en langue d’oc. Quante fiate al moi dolce ricetto Quant de fes, au dous lio de soulas ounte siéuFugènt leis autre, emai iéu-meme, se pòu dire,Vau bagnant de mi plour lou vert dougan dóu riéuE roumpènt l’air siau de tant que iéu souspire ! Quant de fes tout soulet, gounflant e... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 04:09 - - Permalien [#]
Tags : , , ,
12 février 2015

Séverine et Mistral

Cet article du grand quotidien populaire Le Journal, tout à fait conforme à l’adulation médiatique de Mistral à cette époque (voir articles sur ce blog), n’aurait pas grand intérêt s’il n’était pas signé de la grande journaliste féministe et libertaire Séverine [1855-1927], un éloge doublement inattendu donc. On peut imaginer le face à face avec le Grand Homme, mais l’a-t-elle vraiment rencontré ? Le Journal, 1-5-97 Le Porteur de Brindes « Lou souléu me fa cantar ! »« Le soleil me fait... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 05:35 - - Permalien [#]
Tags : , , , ,
27 janvier 2015

Calendau et Armand de Pontmartin

Parmi les enthousiastes de Calendau, il convient de ranger le très légitimiste Armand de Pontmartin (originaire d’Avignon), critique littéraire la très légitimiste Gazette de France, 11 mars 1867 : « … Mireille pouvait n’être qu’un incident heureux, une bonne fortune poétique, l’alliance d’un sujet touchant et charmant avec un talent et un idiome merveilleusement propres à maintenir intacts son parfum original, sa grâce native, sa physionomie agreste et pathétique. Dans Calendal, la pensée de l’auteur est évidemment plus... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 05:33 - - Permalien [#]
Tags : , , , ,
26 janvier 2015

Le Journal des Débats et Calendal, 1867

Parmi les assez nombreux saluts parisiens à Calendau, distinguons celui de l’éminent critique littéraire du grand journal conservateur, Louis Ratisbonne, qui, tout en apportant au poète le lot accoutumé d’éloges, n’en illustre pas moins, et de façon assez brutale sous la politesse de rigueur, la condamnation de l’entreprise félibréenne de défense et illustration de la « langue provençale ». Le Journal des Débats, 26 avril 1867 « VARIETESCalendau, pouèmo nouvéu, par Frédéri Mistral, avec traduction française en... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 04:07 - - Permalien [#]
Tags : , , , ,
25 janvier 2015

Mistral, Moïse Millaud et Riquelle...

Pour éclairer l'article précédent sur les rapports de Mistral au Petit Journal et à son fondateur Moïse Millaud (dont le père, comme beaucoup de Juifs du Comtat, était maquignon), ce passage de Memòri e raconte (1906). (Sur Riquelle, cf. l'article "Mistral, 1848 et la vieille Riquelle"). Le père de Mistral parle de la déesse de la Raison, qui trônait dans l'église déchristianisée de Maillane : " -Aro, sabès quau èro, à Maiano la divesso ?- Noun, tóuti diguerian.- Ero la vièio Riquello.- Oh! tambèn ! criderian.-... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 04:17 - - Permalien [#]
Tags : , , , ,

24 janvier 2015

Le Petit Journal et Calendal, 1867

Il était naturel que Le Petit Journal accorde au nouvel ouvrage de Mistral une place de choix, ne serait-ce que par les liens avec Maillane du père de son fondateur et dirigeant, Moïse Millaud (Mistral s’en explique dans ses mémoires).Ainsi, le numéro du 24 janvier 1967 consacre à Calendal sa première page et une partie de la seconde, sous la plume de l’aimable, fantaisiste et populaire chroniqueur Timothée Trimm (« nordiste » qui ne devait pas connaître un mot de provençal) : article de politesse et de convenance,... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 04:51 - - Permalien [#]
Tags : , , , ,
05 janvier 2015

Mistral - 1848 et la vieille Riquelle

Mistral, Memòri e raconte, 1906 Aquel ivèr, li gènt estènt tóuti uni e tranquile e countènt, car la vèndo di fourre anavo pas trop mau e se parlavo plus, gràci à Diéu, de poulitico, s’èro entrenca dins noste endré, pèr un pau s’espaça, de representacioun de tragèdi e de coumèdi ; e, coume ai deja di, emé touto la fogo de mi dès-e-sèt an, iéu ié jougave moun roulet. Dins aquelo entre-miejo, vers la fin de febrié, vai te faire de Diéu ! esclatè la Revoulucioun de 1848.A l’intrado de Maiano, en un... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 05:03 - - Permalien [#]
Tags : , ,
20 novembre 2014

A propos de Mistral

  cf. : André CHAMSON, [] Revenons sur le beau texte du jeune André Chamson, qui fait naître l'engagement d'écriture de Mistral d'un environnement immédiat. Environnement humain avant d'être géographique : celui d'un monde rural traditionnel et pleinement vivant encore. Car, et c'est ce que je lis en filigrane dans le texte de Chamson, choisir de s'exprimer dans une langue, ("nosto lengo mespresado" qu'évoque Mistral dans l'entame de Mirèio) ne suffit pas pour devenir un créateur véritable. Encore faut-il un lien très... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 05:15 - - Permalien [#]
Tags : ,
19 novembre 2014

Mistral vu par André Chamson (1930)

En mai 1930, pour le centenaire de la naissance de Mistral, la Nouvelle Revue Française publiait un numéro spécial d’hommage (n°200). Numéro assez éclectique où, à côté de la prose de Maurras, on pouvait lire ce très bel article du jeune démocrate André Chamson [1900], dont la thématique ne coïncide pas avec l’habituelle antienne mistralienne : « Affirmations sur Mistral T’apararen à boulet rouge…F.Mistral. Pour ramener la grandeur de Mistral à une valeur simple, il suffit de poser qu’il a transformé, par son œuvre, le... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 05:32 - - Permalien [#]
Tags : , ,