12 décembre 2018

Mauris - Lo tren dei pinhas - le train des pignes

Quand, à la fin des années 1970, Mauris et Sauvaïgo faisaient chanter le parler de Nice. Ici avec le célèbre Train des Pignes.   Mauris - Lo tren dei pinhas - le train des pignes  
Posté par rmerle à 00:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

06 décembre 2018

Mai Rosina de Pèire

Lors de ma découverte de l’occitanisme, au début des années 1970, les voix qui résonnaient, puissantes ou malhabiles, modestes ou péremptoires, étaient le plus souvent celles de jeunes chanteurs ivres de leur découverte (redécouverte ?) de la langue, qui expliquaient longuement à leurs auditoires militants, en préalable et en français, le sens de ce qu’ils allaient entendre, sens militant le plus souvent. Je conserve de cette époque un souvenir à la fois attendri et distancié, et, je l’avoue, je n’écoute plus guerre la plupart... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 01:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 octobre 2018

Bellaud

  Obros et Rimos provenssalos, de Loys de la Bellaudiero, Gentilhomme Prouvenssau. Revioudados per Pierre Paul, Escuyer de Marseillo. Dedicados, as vertuouzes, et Generouzes seignours, Louys d’Aix, & Charles de Cazaulx, viguier, & premier Conssou, Capitanis de duos Galeros, & Gouvernadours de l’antiquo Cioutat de Marseillo. (Pierre Paul, oncle par alliance de Bellaud, avait recueilli la plus grande partie de la production poétique du neveu, décédé en 1588. En hommage au premier consul indépendantiste marseillais... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 00:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
10 octobre 2018

Rosina de Pèira et Martina, Lo Comte Arnaud

Une des plus merveilleuses découvertes dans mon occitanisme des années 1970 fut celle des chansons de Rosina de Pèira et de sa fille Martina. Écoutons Lo Comte Arnaud, Revolum, 1980 (occitan gascon du Comminges) Rosina de Pèira e Martina - Lo Comte Arnaud Lo comte Arnaud, lo chivalièr, Dins lo Piemont va batalhièr. "Comte Arnaud, ara te'n vas, Diga-nos quora tornaràs! -Entà Sant Joan, jo tornarèi E mort o viu aicí serèi, Ma femna deu, entà Sant Joan, Me rendre pair d'un bèl enfant." Mès la Sant Joan ven d'arribar, Lo... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 00:48 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
05 octobre 2018

Mademoiselle Marseille

Pour illustrer ce que je disais hier de Moussu T  à la fin du billet : Overdose de Gelu ?   Moussu T Mademoiselle Marseille https://youtu.be/i5a3tZy9xoY  
Posté par rmerle à 00:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
23 juillet 2018

Li nivo èron si coumpagno - André Chamson

Le Cévenol et protestant Chamson n'avait jamais oublié de lier sa foi à sa langue natale et à l'épopée camisarde. Li nivo èron si coumpagnoE li roucas di paiòu,Quand, i calo di mountagno,Dins lou païs Cevenóu, Cambo lèsto, closco duro,Pèd de ferre, man seguro,De la valengo à l'auturo,Se bendavon li Raiòu. D'aquéu tèms, sus li grand mourre,De l'uba fin qu'à l'adré,Sènso bàrri, sènso tourre,Li pastre se fasien dre. Qu'un Rèi vous mande de mèstre,Rèsto libre quau vòu l'estre,Quau aparo soun campèstreEmé soun cors pèr paret. ... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 02:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

23 juillet 2018

Nostradamus

On sait que dans la multitude de quatrains prophétiques des Centuries, Nostradamus (1503-1566), tout provençal d’origine qu’il était, s’il a semé de mots provençaux nombre de quatrains en français, n’a donné que deux quatrains en langue d’Oc (dont des érudits pensent qu’ils peuvent devoir à Auger Gaillard). Voici celui des Centuries IV – 44 : “Deux gros de Mende & de Roudés & Milhau / Cahours, Limoges, Castres malo sepmano /
De nuech l’intrado, de Bourdeaux un cailhau / Par Perigort au toc de la campano.” Mais c’est... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 01:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
23 juillet 2018

L'ouro d'espèr - Nouno Judlin

  Un beau texte de la poétesse félibréenne Nouno Judlin L'ouro d'espèr   L'ouro d'espèr vai pica, en van la pos suplica, siés souleto, bèn souleto. Lou silènci es alentour, que te plouro un dòu d'amour. Siés souleto, bèn souleto, freirejant emé la mort, espampairis de bèus ort, e tant palo que siés talo qu'uno qu'à plus set de res. Inguènt, baume n'i'a plus ges que soulage lou sòuvage patimen de toun mau-cor. 'n'autro peno es en accord, 'me ta peno, e vous meno tòuti dous en rudo man. Quau saup,... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 01:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
23 juillet 2018

À propos des Serments de Strasbourg

Un ami vient de me parler, une fois encore, du présumé texte français. Il venait de lire dans le très bel ouvrage de Pascal Quignard, Les larmes, Grasset, 2016, p. 122, et me demandait mon avis : « À mi-chemin, dans la plaine glacée, le vendredi 14 février, à la fin de la matinée, les deux rois et les chefs - les ducs des tribus - portent solennellement un serment de paix entre eux et concluent devant Dieu un pacte d'entraide - maléficiante, sacrée - contre Lothaire. C'est alors que, le vendredi 14 février 842, à la fin de la... [Lire la suite]
23 juillet 2018

Sauvaigo sus Niça

Existís una vila que li dison Niça (amb una ç), desmemoriada, vulgara e pretensiosa, una vila de cartolina e de banalitats toristicas. Se galamina sus la plaja coma una cortisana, a renegat son passat e sos eròis, Catarina Segurana, los barbets, Garibaldi. Es la sola visibla, mas es pas la vertadièra. La vertadièra, aquò’s Nissa (amb doas ss). Joan-Luc Sauvaigo se fa « lo guida dau viatjaire fantasmonauta, per escrutar en darrier la vila dau real, aquela ‘’maion dei pantais’’ cubèrta d’ex-vots, e que la fervor non es estada abrogada... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 01:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,