17 octobre 2014

René Merle : "Les pauvres dans la publication en provençal (XVIIIe et XIXe siècles)"

  Bulletin du Comité d’Histoire de la Sécurité Sociale de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur : Regards et Paroles sur la pauvreté en Provence sous l’Ancien Régime et au XIXe siècle, numéro spécial 13-14 / 2005, paru avril 2006.   Quelle place pour les pauvres dans la publication en provençal, sur le long terme qui va du XVIIIe siècle finissant aux grandes mutations socio-économiques de la seconde moitié du XIXe siècle ? Long terme qui peut surprendre. En effet, dans la conscience contemporaine (j’en excepte... [Lire la suite]

17 octobre 2014

René Merle - "Les provençalistes dans la vie culturelle et politique du Toulon de la “Belle Époque”

    Bulletin de la Société des Amis du Vieux Toulon, 2005   En 1996, une recherche approfondie sur l’utilisation du provençal par la presse varoise de la seconde moitié du XIXe siècle [1] m’avait amené à étudier le Félibrige toulonnais, à en préciser des aspects peu connus, voire inconnus, et à les présenter (en provençal) dans une conférence donnée à l’Escolo de la Targo [2]. C’est en effet avec la naissance de l’Escolo de la Targo, en 1898, que l’on peut vraiment parler d’une présence provençaliste organisée et... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 05:05 - - Permalien [#]
Tags : , , , ,
16 octobre 2014

René Merle - "La gelée de décembre"

« La gelée de décembre ». Garcin de Manosque et Richier de Ginasservis, Souvenir de 1851.   Site association 1851 Juillet 2008 J’ai lu avec grand plaisir le dernier bulletin livre de l’Association 1851 pour la mémoire des résistances républicaines, paru en ce début d’été 2008 : 1851, une insurrection pour la République. Résistance, mémoire et valeurs républicaines, qui donne les Actes du colloque de décembre 2007. Sous le titre « Daniel Daumas (d’après Charles Dupont ?), Chanson de... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 21:48 - - Permalien [#]
Tags : , , ,
16 octobre 2014

René Merle, "Provençal, langue d’un Peuple, arme du peuple ?"

René Merle, Provençal, langue d’un Peuple, arme du peuple ?, Ostau dau País Marselhés / 26 mai 2006.  canevas de la conférence. Merci à l’Ostau dau País Marselhés pour cette invitation. Ce que vous faites dans la plus grande ville de Provence est porteur de jeunesse et d’avenir, et c’est un plaisir pour moi de le soutenir. En traitant ce soir de la situation de la langue occitane en Provence, je voudrais, en regardant d’où on vient, et ce sera mon propos (la situation de la fin du Moyen Âge jusqu’au début du 20ème siècle)... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 21:47 - - Permalien [#]
Tags : , ,
16 octobre 2014

René Merle "Decembre de 1851, un pòple drech."

  Armana de Mesclum 1999 2 de decembre de 1851, ambe son còp d’estat, lo president de la republica Lois Napoleon Bonaparte assegurava son destin personau tant coma aquèu de la borgesiá d’afars que lo sosteniá. Mai quora escanet la Republica son Prince President, lo 2 de decembre, qu’anavan ganhar lei elecions lei republicans vertadiers, s’enausseron lei “rotges” de Delfinat, Lengadoc e Provença, paisans, mestieraus, obriers. Lo volame e lo martèu. Dau temps que tremolava la bòna borgesia miejornala, que mandarà de flors a... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 21:46 - - Permalien [#]
Tags : , ,
16 octobre 2014

René Merle : "L’usage de la langue d’Oc dans la propagande démocrate-socialiste, 1848-1851"

  Quelques remarques sur l’usage de la langue d’Oc dans la propagande démocrate-socialiste, 1848-1851. communication au Colloque de Montpellier, 18 et 19 septembre 1998, publiée dans De la Révolution au coup d’État (1848-1851, les répercussions des événements parisiens entre Alpes et Pyrénées). Actes du colloque des 18 et 19 septembre 1998, Université Paul-Valéry - Montpellier III, 1999   Je propose ici quelques remarques sur l’usage de l’idiome natal par les démocrates-socialistes, dans les départements de langue d’Oc... [Lire la suite]

16 octobre 2014

René Merle - "Autour de la crise viticole de 1907 dans le Var" (1) - Provence historique

René Merle "Autour de la crise viticole de 1907 dans le Var. Conscience "méridionale" et langue d’Oc" - Provence Historique, tome XLVII - fascicule 188 - avril-mai 1997 première partie 1907,“le Midi bouge”. Une stimulante analyse de R.Pech (1) situe les enjeux en Languedoc : si le mouvement des viticulteurs se soutient d’une conscience historique qui réanime le souvenir de la Croisade, il s’agit bien moins de “révolte contre Marianne” que de “Marianne en révolte”. Qu’en est-il de la Provence ? Car 1907 fut aussi... [Lire la suite]
16 octobre 2014

René Merle - "Autour de la crise viticole de 1907 dans le Var" (2) - Provence historique

René Merle, "Autour de la crise viticole de 1907 dans le Var. Conscience "méridionale" et langue d’Oc", Provence Historique, tome XLVII - fascicule 188 - avril-mai 1997   deuxième partie   Symbolique des manifestations et méridionalité 10 à 12000 à Carnoules le 26 mai, un peu moins le 9 juin à Brignoles (où les habitants et le maire clémenciste boudent), les manifestants sont soudés dans la protestation “apolitique”. Les organisateurs n’acceptant que les drapeaux français, toute autre symbolique emblématique est... [Lire la suite]
16 octobre 2014

René Merle : "Conscience politique, culturelle et provençaliste à Brignoles au XIXe siècle"

Conscience politique, culturelle et provençaliste à Brignoles et dans le pays brignolais au XIXe siècle. Conférence donnée à Brignoles le 4 novembre 1997 à l’invitation du service culturel municipal   On trouvera dans l’ouvrage : René Merle, "Les Varois, la presse varoise et le provençal, 1859-1910", 1996, un grand nombre de textes de l’époque illustrant les différents aspects de cette conférence, et en particulier la totalité des textes en provençal.   Je dirais d’abord ma difficulté de passer de la présentation à... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 21:34 - - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
16 octobre 2014

René Merle : "1856, détruire le Vieux Marseille, chanson en provençal"

  Depuis 1840, Marseille connaissait un bouleversement urbain majeur , notamment avec la création des nouveaux ports, au revers Nord des trois buttes (Saint Laurent, Les Moulins, Les Carmes) sur lesquelles, en rive Nord du Vieux Port, était construite la vieille ville. En 1856, le fondateur de la Société des Ports de Marseille, Mirès, propose à la municipalité de raser les vieux quartiers et de niveler les trois buttes, afin d’établir une jonction urbaine moderne entre ses réalisations portuaires et le centre ville. On imagine... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 21:33 - - Permalien [#]
Tags : , , ,