22 octobre 2014

René Merle, "La Marsilléso - chanson républicaine en provençal (fin du Second Empire)"

Dans cette Marsilléso que le populaire chansonnier marseillais Luc Guillaume entonne devant le tout aussi populaire public de l'Alcazar ou du Casino, passe l’élan du radicalisme avancé qui est devenu une force politique majeure dans la cité phocéenne, à la fin du Second Empire, radicalisme dont naîtra bientôt la Commune de Marseille. On reconnaîtra facilement dans la métaphore de la belle et fière revendeuse mise à l’ombre par le pouvoir l’hymne porteur de l’espérance républicaine d’égalité et de justice sociale, faussement accusée... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 09:20 - - Permalien [#]
Tags : , , , ,

21 octobre 2014

René Merle : "Crida dei Resistents ai joines generacions"

Un amic qu’a parlat au darrier acamp dei Glières m’a demandat de li revirar en occitan (provençau) aquesta crida. Vaquí donc.Renat Merle  Crida dei Resistents ai joines generacions, dau 8 de març 2004. Signataris : Lucie Aubrac (defuntada), Raymond Aubrac, Henri Bartolo (defuntat), Daniel Cordier, Philippe Dechartre, Georges Guingouin (defuntat), Stéphane Hessel, Maurice Kriegel-Valrimont (defuntat), Lise London, Georges Séguy, Germaine Tillon (defuntada), Jean-Pierre Vernant (defuntat), Maurice Voutey. Crida per la... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 13:03 - - Permalien [#]
Tags :
17 octobre 2014

René Merle, "Dante et la langue d'Oc"

Arnaut Daniel   Dante connaissait la littérature troubadouresque et s'en est inspiré.
Dans La Divine Comédie, il fait à plusieurs reprises, sans référence particulière à leur œuvre, mention de Troubadours mêlés à la vie politique et/ou guerrière de leur temps, et tous, (sauf un), pour cela punis.
Mais dans son "Purgatoire", XXVI, c'est en oc qu'il fait s'exprimer Arnaut Daniel : le texte est de Dante et n'est pas une citation, preuve de la maîtrise que le poète toscan avait de la langue des... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 06:40 - - Permalien [#]
Tags : , ,
17 octobre 2014

René Merle : "Fédéralisme de la période révolutionnaire et langues régionales"

La fédéralisme méridional des années 1790 n’a jamais été un régionalisme (au sens « provincial » : il assumait bien volontiers le cadre départemental), et il n’a jamais été non plus un défenseur des parlers d’Oc. La distance sociologique de ces bourgeois, grands et petits, avec le peuple « sociologique » empêchait toute indentification avec la langue « abandonnée au peuple ». Mais ce fédéralisme est aussi un des aspects du communalisme, que partageaient d’ailleurs « à la base » bien des Montagnards, communalisme qui perdurera au long... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 06:39 - - Permalien [#]
Tags : , ,
17 octobre 2014

René Merle, "Avem perdut Tripol..."

à commander LEIS AMICS DE MESCLUM, Madame Joanina DUGAS, 52 Allée de la Grande Bastide Cazaulx, 12 € + port 3,20 €, chèques à l'ordre de LEIS AMICS DE MESCLUM. L’ARMANAC DE MESCLUM 2014 QUE VEN DE SORTIR FESTEJA SON VINTEN ANNIVERSARI !  Vaquí l’Armanac de Mesclum 2014, que festeja lo 20en anniversari de sa  creacion ! I trobatz lei tèxtes en pròsa e de poèmas dei laureats dau concors literari deis Amics de Mesclum, « Escriure en Lenga d’Òc 2013 » : Jaumelina Arnaud, Marineta... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 06:25 - - Permalien [#]
Tags : , ,
17 octobre 2014

Le tour de France par deux enfants, et le patois du Midi

Le tour de la France par deux enfants. Devoir et Patrie. Livre de lecture courante par G.Bruno, Lauréat de l’Académie Française, auteur de « Francinet ». Cours moyen. Première édition, 1877.   André, quatorze ans, et Julien, sept ans, sont deux orphelins qui ont quitté Phalsbourg, en Moselle annexée par les Allemands en 1871. Ils passent en France, par amour de la Patrie et marchent vers Marseille, où ils pensent retrouver un oncle. André et Julien sont en Dauphiné, où ils découvrent l’existence des vers à... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 06:19 - - Permalien [#]
Tags : ,

17 octobre 2014

René Merle : "Montaigne, triple diglossie"

Montaigne, Essais, Livre II, ch.XVII, « De la pæsumption »
(le texte est celui de l’exemplaire de Bordeaux enrichi et présenté par Maurice Rat, Classiques Garnier, 1952). " Au demeurant, mon langage n’a rien de facile et poly : il est aspre et desdaigneux, ayant ses dispositions libres et desréglées ; et me plaist ainsi, si non par mon jugement, par mon inclination. Mais je sens bien que par fois je m’y laisse trop aller, et qu’à force de vouloir éviter l’art et l’affectation, j’y retombe d’une autre part :... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 06:18 - - Permalien [#]
Tags : , , , ,
17 octobre 2014

René Merle : "Coupo santo... et 1851"

Site 1851, 31 octobre 2010   « Coupo santo »… et 1851   « Coupo santo » : « Prouvençau, veici la Coupo / Que nous vèn di Catalan… ». Sans doute, à l’occasion d’une fête locale, d’une course camarguaise, d’une rencontre culturelle, nombre d’adhérents de l’Association 1851, originaires de la région provençale, ou y résidant, ont entendu, voire entonné, ce qui est devenu en quelque sorte non seulement l’hymen du Félibrige, mais un « hymne provençal ». Et les... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 06:11 - - Permalien [#]
Tags : , , ,
17 octobre 2014

René Merle : "Latin, l'héritier et les bâtards"

Pour revenir sur la séquence français - langues régionales, un mot encore sur notre héritage linguistique latin. On connaît les préventions (pour ne pas dire plus) manifestées par bien des tenants de notre français national (attention, c'est ma langue, et je la défends) à l'égard des parlers régionaux, barbares et encombrants patois. Sans évoquer ici le basque, tout droit venu des populations néolithiques d'avant les conquêtes celtes et romaines, sans évoquer le breton (tout droit issu de la grande famille celtique), sans évoquer le... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 05:59 - - Permalien [#]
Tags : , ,
17 octobre 2014

René Merle - "Marseille, capitale gavote"

Merci à Verdon qui me propose de participer à son numéro « Marseille, capitale gavote » (avec ou sans point d’interrogation).Je n’ai ni l’âge, ni la santé pour approfondir  les données démographiques qui dorment dans mes dossiers. Données essentielles, qui permettraient de mesurer l’importance et les pulsations du flux ancestral poussant des habitants du haut-pays vers la grande ville. D’autres le feront sans doute, et mieux que je n’aurais pu le faire.Mais c’est bien volontiers que, sur un sujet qui m’est cher,... [Lire la suite]