26 octobre 2018

Mistral e lo solòmi dei galerians

     Per Frederic Mistral [1830], sa tragedia La Reino Jano [1890] es mai qu'una òbra de maturitat. Capitèt pas gaire, qu'es de segur una de sei òbras lei mens coneissudas. Pasmens, aquesta temptativa teatrala es pastada de l'interès de Mistral per la canson populara, que dès sa joinessa, au pais coma dins lei bibliotècas (Carpentras !), ne'n siguèt amorós. Ansin, La Reino Jano es clafida de cansons. Ne'n vaquí una dei bèlas, cantado non pas a de reng, mai pauc a cha pauc per tròçs dins... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 00:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

22 octobre 2018

Thibaudet sur l'action linguistique de Mistral

Je lis dans le très pertinent essai d’Albert Thibaudet, Mistral ou la République du soleil, Hachette, 1930, à propos de l’action linguistique de Mistral : « L'action linguistique? Evidemment, Mistral a fait ici ce qu'il a pu, ce qu'il a dû. Le Trésor du Félibrige était pour lui, autant et plus que Mireille et Calendal, l'œuvre nécessaire de sa vie. Mais quelle tragédie ! Quelle ironie ! Comme le Museon Arlaten recueille les meubles et les costumes au moment même où ils disparaissent, le temps où toutes les... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 04:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
18 octobre 2018

Albert Thibaudet et les souvenirs de Mistral

Après avoir relu avec grand plaisir les souvenirs de Mistral, Moun espelido, Memòri e raconte, un régal de langue, j’ai réouvert mon vieux Mistral ou la République du soleil, un bel ouvrage que le  célèbre critique Albert Thibaudet consacra à Mistral, en 1930. J’y ai retrouvé ce clin d’œil, qui n'enlève rien au plaisir de langue que procure cette lecture  : 
Posté par rmerle à 00:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
07 octobre 2018

Mon passage à Maillane - Mistral

Cliquez ci-dessous : Mistral_Maillane
Posté par rmerle à 00:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
29 septembre 2018

Aubanel, Lou Chaple

Voici le terrible Noël d'Aubanel qui déclencha l'enthousiasme de Gelu lors du Congrès des Poètes provençaux de 1852. Voir :Lettre de Gelu à Roumanille, 1852 On peut le lire notamment dans le recueil que Théodore Aubanel publia à Montpellier en 1877, La Miougrano entre-dubèrto. Aubanel était imprimeur à Avignon. Mais, bien que félibre fondateur et catholique fervent, il avait vu la première édition de son superbe recueil [1860], préfacée par Mistral, mise à l'index par les instances catholiques d'Avignon, ce qui risquait de ruiner... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 08:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
23 juillet 2018

Versions félibréennes, du provençal au français

  Voici un curieux document qui s’inscrit dans la quasi institutionnalisation d’un félibrige littéraire aux débuts de la Troisième République. On peut lui appliquer deux grilles de lectures. Celle, d’une part, de l’apologie de la littérature félibréenne provençale, et, partant, de la langue qu’elle s’est fixée pour tâche de défendre et de promouvoir. Celle, d’autre part, d’un constat sur la situation linguistique dans la Provence d’alors : l’ouvrage s’adresse à des jeunes gens éduqués, ou en cours d’éducation, ce qui... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 01:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

23 juillet 2018

Le Félibrige et le XVe corps

  Le Félibrige a soutenu à sa façon le mouvement qui secoua l’opinion publique provençale, au lendemain de la victoire de 1918, en faveur de la réhabilitation des soldats provençaux du XVe corps, accusés en août 1914 d’avoir lâchement cédé devant l’ennemi : « les troupes de l’aimable Provence ont été prises d’un subit affolement. L’aveu public de leur impardonnable faiblesse s’ajoutera à la rigueur des châtiments militaires. » (Le Matin, 24 août 1914). Voici par exemple, dans l’Armana prouvençau des félibres... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 01:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
23 juillet 2018

Naissance du Félibrige

Abandonnant l'entreprise de Gaut, Roumanille, Mistral et cinq amis proches fondent le Félibrige à Avignon, en 1854. Dès 1855 les Félibres publiaient chez les frères Aubanel, à Avignon, leur Armana où ils annonçaient clairement la couleur, si l’on peut dire. En voici l’article inaugural, qui donne le ton de cette production qui se veut bonhomme et populaire, mais qui, de façon quelque peu codée, veut régler son compte au rassemblement tel que le concevait le Roumavagi et à ses conceptions graphiques : Pourtissoun Trop grata coui,... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 01:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
23 juillet 2018

Mistral vu par André Chamson (1930)

En mai 1930, pour le centenaire de la naissance de Mistral, la Nouvelle Revue Française publiait un numéro spécial d’hommage (n°200). Numéro assez éclectique où, à côté de la prose de Maurras, on pouvait lire ce très bel article du jeune démocrate André Chamson [1900], dont la thématique ne coïncide pas avec l’habituelle antienne mistralienne : Affirmations sur Mistral T’apararen à boulet rouge…F.Mistral. Pour ramener la grandeur de Mistral à une valeur simple, il suffit de poser qu’il a transformé, par son œuvre, le sens du... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 01:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
23 juillet 2018

A propos de Mistral

  Revenons sur le beau texte du jeune André Chamson, qui fait naître l'engagement d'écriture de Mistral d'un environnement immédiat. Environnement humain avant d'être géographique : celui d'un monde rural traditionnel et pleinement vivant encore. Car, et c'est ce que je lis en filigrane dans le texte de Chamson, choisir de s'exprimer dans une langue, ("nosto lengo mespresado" qu'évoque Mistral dans l'entame de Mirèio) ne suffit pas pour devenir un créateur véritable. Encore faut-il un lien très fort et une empathie... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 01:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,