20 février 2015

Gaélique

Une carte qui ne peut manquer de faire réfléchir les amis occitanistes qui placent leurs espoirs dans la seule prise en compte étatique et scolaire de la langue : dans la république d'Eire, où le gaélique est langue officielle, enseignée, indispensable pour les concours de fonctionnaires, sa pratique réelle (et en partie subventionnée !) est limitée essentiellement à des régions rurales (et touristiques) du littoral atlantique... En dépit de la pression officielle de l'État irlandais, l'anglais a pris presque toute la place. Qu'en... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 04:24 - - Permalien [#]
Tags : , ,

29 décembre 2014

Description de Bandol... et inversion de la diglossie ?

"Briguet Charles, aîné, ébéniste", marseillais d’origine, signe ainsi ces quatre pages d’alexandrins maladroits, qui, outre le documentaire sur le Bandol (Var) de 1861, n’ont d’autre intérêt que de montrer la fierté du manuel, de l’artisan, de maîtriser le français.Dans les générations précédentes, l’usage chez les rimeurs « patoisants » était de s’excuser, en provençal : « j’écris dans le parler que ma mère m’a appris, car je ne domine pas le français ». Mais depuis la loi Guizot le français a véritablement... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 05:32 - - Permalien [#]
Tags : , , ,
21 octobre 2014

Rabelais et l'écolier limousin...

Trilinguisme... Dans Pantagruel (1532), ch.VI, Rabelais met en scène la français naturel du bon géant, le français prétentieusement et ridiculement latinisé de l’étudiant… et le rretour à la langue natale, en l’occurrence ce limousin de langue d’oc… « Quelque jour, que Pantagruel se pourmenoit après soupper avecques ses compaignons par la porte dont l'on va à Paris, il rencontra ung eschollier tout jolliet, qui venoit par icelluy chemin; et, après qu'ilz se furent saluez, luy demanda : " Mon amy, dont viens tu à ceste heure ? ".... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 15:18 - - Permalien [#]
Tags : , , ,
17 octobre 2014

René Merle, créateur occitan ?

  Créateur occitan ? Bien modestement, je peux me ranger dans la vaillante cohorte. Du théâtre, de la poésie, quelques nouvelles... Et pédagogue aussi, avec des années d'enseignement. Mais tout aussi bien créateur... comment dire, français ? Je ne vais pas dire que je suis un "créateur français" pour quelques poèmes, nouvelles et romans dans cette langue... Je dispose de deux langues, et je m'en sers. On ne va pas ici rentrer dans le vieux et non résolu débat "langue du cœur - langue de la nécessité relationnelle et... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 06:28 - - Permalien [#]
Tags : ,
16 octobre 2014

René Merle : "Du Second Empire à la guerre de 1914, La Seyne, les Seynois et le bilinguisme français et provençal"

Conférence donnée aux Amis de la Seyne Ancienne et Moderne - 14 avril 1997   1850-1914, un temps lointain déjà, et pourtant si proche, d’avoir vu naître nos grands-parents, nos arrière-grands-parents, proche surtout d’être, à sa façon, la matrice de notre présent. Le devoir de mémoire de l’historien est alors aussi celui du citoyen. D’autant que La Seyne est, en quelque sorte, née une seconde fois en ce temps d’industrialisation et d’immigration que fut la seconde moitié du siècle dernier. Et qu’elle en hérite de l’actif comme... [Lire la suite]
16 octobre 2014

René Merle : "Dominique - Bénézi, ou du bilinguisme toulonnais"

  Bulletin des Amis du Vieux Toulon, 117-1995 C’est avec plaisir que je réponds à la demande amicale de Jacques Papin, pour présenter aux Amis du Vieux Toulon un aspect bien mal connu, et parfois tout à fait inconnu, de l’œuvre d’Antoine Dominique, son versant provençal dispersé dans journaux et revues, et qui n’a jamais connu la publication en véritable livre. J’ai été amené à m’intéresser à Antoine Dominique de deux façons. En recherchant l’auteur de L’assassinat de la rue Magnaque (1). En dressant l’inventaire de... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 19:21 - - Permalien [#]
Tags : , , ,
15 octobre 2014

René Merle - “Du triple langage”, (occitan, francitan, français...) - Lengas 1988

René Merle - “Du triple langage”, (occitan, francitan, français...) Lengas, revue de sociolinguistique, n°23, 1988  Je renvoie à la revue, pp.114-126, pour la consultation de l’important dossier de textes originaux illustrant cet article. Qui use du double langage, par définition, biaise. Qu’en est-il de celui qui croit en disposer de trois ? C’est, naturellement, du Méridional qu’il s’agit, mais sans doute n’est-il pas le seul, quand, en cette fin du XVIIIe siècle, entre français et occitan, un outil linguistique, déjà... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 20:57 - - Permalien [#]