Voici le terrible Noël d'Aubanel qui déclencha l'enthousiasme de Gelu lors du Congrès des Poètes provençaux de 1852. Voir :
Lettre de Gelu à Roumanille, 1852
On peut le lire notamment dans le recueil que Théodore Aubanel publia à Montpellier en 1877, La Miougrano entre-dubèrto. Aubanel était imprimeur à Avignon. Mais, bien que félibre fondateur et catholique fervent, il avait vu la première édition de son superbe recueil [1860], préfacée par Mistral, mise à l'index par les instances catholiques d'Avignon, ce qui risquait de ruiner l'imprimerie familiale.
LOU CHAPLE 
Pestelas, coutas vòsti porto, 
Car li bóumian que soun pèr orto, 
Sabès pas, maire, mounte van ? 
Escoundès, levas de davan 
E li bressolo e lis enfant ; 
Empourtas-lèi liuen d'aquest rode !... 
Soun li bourrèu manda pèr noste rèi Erode ! 
Ni lagremo, ni crid li faran requiéula. 
Escoundès lis enfant de la, 
Maire! li van escoutela ! 
O maire ! dedins li carriero, 
Pèr fugi siegués pas tardiero ; 
Encourrès-vous, sèns defali, 
Que Betelèn vai s'avali ! 
Sus voste cor atremouli 
Sarras voste enfant que soumiho ; 
Estoufas, de la man, si crid, se vous rouviho ! 
Lou grand chaple acoumenço... Entendès pas gula: 
— Ounte soun lis enfant de la ? 
Que li voulèn escoutela ! 
Esclapen li porto barrado ! 
Un pau d'ajudo, cambarado ! 
Dins la porto d'aquest oustau 
Jouguen, jouguen de la destrau ! 
— I'a pas res! subre lou lindau 
Diguè 'no femo touto blavo. 
Mai la chourmo deja dins l'oustau escalavo: 
— Dins li membre d'en aut avèn ausi quila !... 
Lou voulèn, toun enfant de la! 
Lou voulèn pèr l'escoutela ! — 
Oh ! quénti cop ! quento batèsto ! 
Soun pas proun fort; la maire èi lèsto, 
A pres l'enfant ; mai lou bourrèu 
Que tèn la maire pèr li péu, 
Pico l'enfant qu'à soun mamèu 
Tiravo encaro uno goulado ! 
Bon Diéu! que soun espaso èro bèn amoulado !... 
E l'enfant, en dous tros, barrulo apereila! 
— Ounte n'i'a mai d'enfant de la, 
Que lis anen escoutela ? — 
E, ço que sèmblo pas de crèire 
Erode, à la niue, venguè vèire 
S'avien sagata tout lou vòu. 
Betelèn, tout mut, fasié pòu ! 
Tèms-en-tèms, soun pèd, pèr lou sòu, 
S'embrouncavo i cambo d'un drole. 
Erode, en caminant, disié 'nsin: — Qu'acò 's drole, 
De n'entèndre, esto niue, res boufa, res parla !... 
Ounte soun, lis enfant de la ? 
Lis an tóutis escoutela ! — 
O Rèi! siés mèstre en aquesto ouro ! 
Que te fai Betelèn que plouro, 
Que te fai d'èstre ensaunousi ? 
Digo à ti bourrèu gramaci ! 
Dins toun palais, à toun lesi, 
Vai faire un som dessus l'ermino. 
Un jour, qu'es pas bèn luen, manja pèr la vermino, 
De toun sèti tant aut te veiren davala... 
Soun pas tóutis escoutela, 
Erode, lis enfant de la !!!