Dans un de ses récents billets, le professeur Habrias et son correspondant japonais évoquaient la disparition du passé simple en français et sa réalité en occitan.
https://saintyrieixlaperche.wordpress.com/2018/01/06/le-passe-simple-et-les-langues-du-monde/

Voici les quelques lignes que je leur ai adressées en commentaire :

  Votre ami Japonais a bien raison. Tous les locuteurs naturels (comme on dit) du provençal et de l'alpin que j'ai rencontrés, enregistrés, dans les années 70 utilisaient, évidemment sans connaître le nom de ces temps, le passé simple et le passé composé, chacun dans son rôle. Ils dominaient aussi les deux subjonctifs, la concordance des temps et l'accord du participe. Ça coulait de source. Les choses se sont gâtées après leur disparition. Ceux qui ont redécouvert et tenté de pratiquer l'occitan ont dans la tête le moule du français, et ils emploient spontanément le passé composé à la place du passé simple. Quand au subjonctif, passez muscade... Ainsi vont les langues...  

 P. S. Les personnes que je rencontrais étaient des agriculteurs, des ouvriers, des ménagères, et pas du tout des lettrés... Bref, une langue vivante qui est morte en bonne santé, par non transmission.  René Merle

Cf. son écho sur le blog du professeur japonais Susumu Kudo, Tokyo :
http://xerxes5301.canalblog.com/archives/2018/01/16/36045304.html