11 janvier 2015

Graphies, Lou Bouquet Prouvençaou 1823, (2)

Cf. le billet précédent. Voici la présentation du poète marseillais Gros, dont le Bouquet vient de donner quelques textes : on le voit, les frères Achard hésitent entre deux normes (bien relatives), l'une qui est de s'en tenir à la prononciation du mot notée à la française, y compris bien sûr les diphtongues (oou), l'autre qui réintroduit des signes grammaticaux, par exemple, parfois les S des pluriels, et, très régulièrement, le T étymologique de la troisième personne du passé simple...
Posté par rmerle à 10:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,