Dau metge de la « Reiala » Gantelme (La Sanha,1820 – 1890),

Una cançon que, dins un temps onte chascun parlava provençau, siguèt populara. Publicada en 1885 dins dins lo setmanier la Toùténo (Tolon), n°13, 29-8-1885, puei dins La Sartan, puei en grafio normalizado mistralenca, e enfin en grafia occitana (Armana de Mesclum)

Quand lou passeroun dins sa gabi,

Enchichini poù plus pieuta ;

Quand l'a plus au foun de la fàbi

Proun d'oli per vougna lou tap ;

Quand la poutiho eis uei s'empego

Que sias viei, mau courous, arna

Es tems de devessa la pego

Fau s'en ana, fau s'en ana.

 

Quand l'entre-dous de vouasti braio

Jaunejo, sente l'escaufit ;

Quand lou pissarugi s'estraio

Dins lei bas que n'en soun cafi ;

Quand dóu nas vous pende la gouto

E que de tout fes que rena

Vengue lèu la fueio de routo :

Fau s'en ana, fau s'en ana.

 

Quand poudes plus estre dei festo

Rire, bèure se ni viha

Quand davans la taulo vous resto

Qu'un machourau descaviha

Quand lei chatouno vous fan ligo

E qu'avès rèn a li tourna

Es ouro de ferma boutigo

Fau s'en ana, fau s'en ana.

 

Quand avès plus la visto netto

Quand per ler legi vouaste journau

Vous fau l'adjugo dei luneto

Quand sias blede, cepoun d'oustau

Quand luen doù restouble e de l'augo

A vieùre au lié sias coundana

Es tèms d'ana fuma la maugo

Fau s'en ana, fau s'en ana.

 

Quand sus lei trancho de viandugi

Poudès plus mouardre a belli dent

Quand vous fau façun e saussigi

Quand lou roustit vous dis plus rèn

Quand v'aduen per plat de riboto

Un pelau de ris safrana

Es tems que vous greisson lei boto

Fau s'en ana, fau s'en ana.

 

Quand avès plus coumo ei tombado

Qu'un couar passi, estransina

Qu'une cervello en marmelado

Quand lou bouan sen a débana

Quand la cambo en marchant tirasso

Quand poudès plus vous boutouna

Quand sias plus qu'un viei fais d'estrasso

Fau s'en ana, fau s'en ana.